INJAD SALAMA & INJAD ACHAMIL

Plus d'informations sur ces offres.

 Infos santé voyages

Destinations exotiques, plages de rêve…Attention, certaines régions du monde peuvent vous exposer à certains risques.

Vaccinations, médicaments, hygiène alimentaire, hôpitaux, climat, contacts d’urgence sur place…autant d’informations pratiques les plus complètes, indispensables avant de partir à l’étranger.

Avec Maroc Assistance Internationale voyagez l’esprit tranquille !

Allemagne

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • En avril 2009, une nouvelle souche de virus grippal a été identifiée après le recensement de plusieurs dizaines de cas humains, initialement attribués à la grippe porcine. Ce nouveau virus, appelé H1N1, combine des éléments génétiques de la grippe porcine, humaine et aviaire. Au 17 mai 2009, 14 cas ont été confirmés par l'OMS en Allemagne (pas de décès).
  • La grippe A/H1N1 se transmet par contact interhumain (contact direct, éternuements, toux, postillons...) mais pas par la consommation de viande de porc, sous réserve qu'elle soit préparée dans des conditions d'hygiène satisfaisantes. Les symptômes de la grippe A/H1N1 sont similaires à ceux de la grippe classique (fièvre, toux, écoulement nasal, courbatures et douleurs articulaires) et la maladie peut s'avérer mortelle. Il est recommandé aux voyageurs de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon et d'éviter tout contact avec une personne souffrant de fièvre ou de toux.
  • Depuis le début de l'année 2007, 164 cas de fièvre hémorragique dus au virus Puumala (famille des hantavirus), ont été signalés, principalement dans l'Etat de Baden Wurtemberg.
  • Le pays a été touché par la grippe aviaire. Néanmoins, aucun cas de transmission à l'homme n'a été observé.
  • Les tiques rencontrées en abondance au printemps dans les régions boisées peuvent être porteuses de la maladie de Lyme ou de la méningo-encéphalite. Cette dernière maladie, pour laquelle il existe un vaccin, reste cependant localisée : région du Bayerischer Wald près de la frontière tchèque, plaine danubienne, vallées de l'Isar, de la Salzach, de la Vils et de l'Inn.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage en Allemagne.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.
  • Encéphalite à tiques : pour des séjours en zone rurale ou amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an).

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 112
  • Police : 110 ou 112
  • Ambulances : 112

CLIMAT

  • Le climat est continental, très chaud et sec l'été, froid et pluvieux l'hiver.
  • Au nord de l'Allemagne, au bord de la mer Baltique, le climat est plus tempéré (humide et moins chaud l'été).
  • Quand partir : mai à septembre.

Autriche

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • En avril 2009, une nouvelle souche de virus grippal a été identifiée après le recensement de plusieurs dizaines de cas humains, initialement attribués à la grippe porcine. Ce nouveau virus, appelé H1N1, combine des éléments génétiques de la grippe porcine, humaine et aviaire. Au 11 mai 2009, 1 cas a été confirmé par l'Organisation Mondiale de la Santé en Autriche (pas de décès).
  • La grippe A/H1N1 se transmet par contact interhumain (contact direct, éternuements, toux, postillons...) mais pas par la consommation de viande de porc, sous réserve qu'elle soit préparée dans des conditions d'hygiène satisfaisantes. Les symptômes de la grippe A/H1N1 sont similaires à ceux de la grippe classique (fièvre, toux, écoulement nasal, courbatures et douleurs articulaires) et la maladie peut s'avérer mortelle. Il est recommandé aux voyageurs de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon et d'éviter tout contact avec une personne souffrant de fièvre ou de toux.
  • Suite à l'apparition en Autriche de quelques cas de grippe aviaire décelés chez des oiseaux sauvages en 2006 et, plus récemment en Hongrie, les autorités sanitaires restent vigilantes.
  • La présence de tiques est propice à la transmission de la maladie de Lyme et de l'encéphalite à tiques dans les zones boisées.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Pas de risque particulier.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.
  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Encéphalite à tiques : pour des séjours en zone rurale ou amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an).

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 112 ou 122
  • Police : 112 ou 133
  • Ambulances : 112 ou 144

CLIMAT

  • Le climat est continental au nord et à l'est de l'Autriche, avec des fortes pluies l'été.
  • Les écarts de températures sont importants entre les saisons (chaud l'été, froid l'hiver) et les chutes de neige sont abondantes en hiver à l'Ouest de l'Autriche (région montagneuse).
  • Quand partir : mai-juin et septembre.

Belgique

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • En avril 2009, une nouvelle souche de virus grippal a été identifiée après le recensement de plusieurs dizaines de cas humains, initialement attribués à la grippe porcine. Ce nouveau virus, appelé H1N1, combine des éléments génétiques de la grippe porcine, humaine et aviaire. Au 17 mai 2009, 4 cas ont été confirmés par l'OMS en Belgique (pas de décès).
  • La grippe A/H1N1 se transmet par contact interhumain (contact direct, éternuements, toux, postillons...) mais pas par la consommation de viande de porc, sous réserve qu'elle soit préparée dans des conditions d'hygiène satisfaisantes. Les symptômes de la grippe A/H1N1 sont similaires à ceux de la grippe classique (fièvre, toux, écoulement nasal, courbatures et douleurs articulaires) et la maladie peut s'avérer mortelle. Il est recommandé aux voyageurs de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon, et d'éviter tout contact avec une personne souffrant de fièvre ou de toux.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Pas de risque particulier.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.
  • Encéphalite à tiques : pour des séjours en zone rurale ou amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an).

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 100 ou 112
  • Police : 101
  • Ambulances : 100

CLIMAT

  • Le climat est océanique tempéré, avec des pluies régulières toute l'année.
  • L'été est doux (juin à septembre) et l'hiver est frais voire froid.
  • Quand partir : entre mai et septembre.

Chypre

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Il y a peu de risques significatifs identifiés. Il n'y a pas de paludisme à Chypre, ni de rage animale (quarantaine de six mois pour les animaux importés).

SECURITE ALIMENTAIRE

  • L'eau du robinet est potable. Il faut cependant être prudent l'été car les coupures d'eau entraînant une stagnation de l'eau dans les réserves peuvent causer des gastro-entérites.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut permettre d'éviter une vaccination inutile.
  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le vaccin rougeole-oreillons-rubéole est recommandé dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers / police / SAMU : 199 ou 112

CLIMAT

  • Le climat méditerranéen avec des demi-saisons courtes mais très agréables. L'été est chaud et sec. L'hiver est doux sauf en montagne où il neige. Il pleut de novembre à février. D'avril à novembre, la baignade est agréable.
  • Quand partir : mai-juin ou septembre-octobre.

Danemark

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • En avril 2009, une nouvelle souche de virus grippal a été identifiée après le recensement de plusieurs dizaines de cas humains, initialement attribués à la grippe porcine. Ce nouveau virus, appelé H1N1, combine des éléments génétiques de la grippe porcine, humaine et aviaire. Au 11 mai 2009, un cas a été confirmé par l'OMS au Danemark (pas de décès).
  • La grippe A/H1N1 se transmet par contact interhumain (contact direct, éternuements, toux, postillons...) mais pas par la consommation de viande de porc, sous réserve qu'elle soit préparée dans des conditions d'hygiène satisfaisantes. Les symptômes de la grippe A/H1N1 sont similaires à ceux de la grippe classique (fièvre, toux, écoulement nasal, courbatures et douleurs articulaires) et la maladie peut s'avérer mortelle. Il est recommandé aux voyageurs de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon et d'éviter tout contact avec une personne souffrant de fièvre ou de toux.
  • Le Danemark a été touché par l'épizootie de grippe aviaire. Aucun cas de transmission à l'homme n'a été observé à ce jour.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage en Danemark.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 112
  • Police : 112
  • Ambulances : 112

CLIMAT

  • Le climat du Danemark est océanique. L'hiver n'est jamais très froid (rarement en dessous de - 5°CC) grâce à l'influence maritime qui tempère fortement le climat général, mais il est assez long.
  • L'été, les températures oscillent entre 18 et 25°C, avec des nuits un peu fraîches. Le vent refroidit souvent l'atmosphère.
  • Entre la fin du mois de mai et la mi-septembre, les journées sont longues et les nuits claires et fraîches.
  • À partir d'octobre, le froid, le vent et les nuages bas sont de retour.
  • Quand partir : mai à septembre.

Espagne

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • En avril 2009, une nouvelle souche de virus grippal a été identifiée après le recensement de plusieurs dizaines de cas humains, initialement attribués à la grippe porcine. Ce nouveau virus, appelé H1N1, combine des éléments génétiques de la grippe porcine, humaine et aviaire. Au 17 mai 2009, 103 cas ont été confirmés par l'OMS en Espagne (pas de décès).
  • La grippe A/H1N1 se transmet par contact interhumain (contact direct, éternuements, toux, postillons...) mais pas par la consommation de viande de porc, sous réserve qu'elle soit préparée dans des conditions d'hygiène satisfaisantes. Les symptômes de la grippe A/H1N1 sont similaires à ceux de la grippe classique (fièvre, toux, écoulement nasal, courbatures et douleurs articulaires) et la maladie peut s'avérer mortelle. Il est recommandé aux voyageurs de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon et d'éviter tout contact avec une personne souffrant de fièvre ou de toux.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Eviter de consommer en été des plats à la mayonnaise, quelques cas de salmonellose ayant été signalés.
  • L'eau du robinet est potable dans la quasi-totalité du pays.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 080
  • Police : 091
  • Ambulances : 061

CLIMAT

  • l'Espagne est divisée en 3 zones climatiques.
  • Le nord océanique (Galice, Cantabriques, Pays Basque) a un climat caractérisé par des pluies régulières et des températures douces toute l'année, sans excès l'été.
  • Le centre de l'Espagne (Castille, Leon, Mancha, Aragon) connaît un climat continental : hiver froid et sec, été très chaud.
  • Sur la côte méditerranéenne (de la Catalogne à l'Andalousie), l'hiver est doux, l'été est souvent caniculaire notamment en Andalousie. Les pluies sont concentrées au printemps et à l'automne.
  • Quand partir : mai à mi-juin et septembre à mi-octobre.

Estonie

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Chaque été, l'encéphalite à tiques fait plusieurs victimes. Les régions les plus à risque sont l'extrême nord du pays, les régions du sud ouest (Saaremaa et Parnumaa) et la moitié est du pays.
  • La maladie de Lyme, qui se transmet également dans les régions boisées, fait des apparitions sporadiques.
  • Une progression inquiétante du SIDA laisse craindre une expansion de l'épidémie hors de la population de toxicomanes au sein de laquelle la maladie était limitée.
  • La tuberculose est fréquente dans le pays.
  • La campagne menée par les autorités sanitaires contre la rage animale a porté ses fruits : de 314 cas signalés en 2004, l'Estonie est passée à 114 cas recensés en 2006. Fin mai 2007, seuls deux cas de rage étaient enregistrés.
  • Les maladies diarrhéiques sont fréquentes.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Les maladies gastro-intestinales ne sont pas rares chez les touristes peu habitués aux traditions culinaires locales et peu précautionneux.
  • Ne pas boire d'eau du robinet et préférer les eaux minérales en bouteilles, sans glaçon, et éviter de manger des glaces et des sorbets.
  • Eviter de consommer des aliments peu ou pas cuits, en particulier s'il s'agit de viande ou de poisson. Préférer les plats servis chauds.
  • Emporter avec soi des médicaments anti-diarrhéiques.
  • Se laver les mains soigneusement avant chaque repas.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut permettre d'éviter une vaccination inutile.
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.
  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaire (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).
  • Rage : pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).
  • Encéphalite à tiques : pour des séjours en zone rurale ou amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an).
  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers / ambulances : 112
  • Police : 110

CLIMAT

  • Le climat est continental à l'intérieur de l'Estonie et il est atténué sur les côtes par l'influence maritime de la Baltique.
  • L'été est relativement chaud, l' hiver est froid voire très froid avec des températures atteignant parfois -30°C certains jours.
  • L'Estonie est boueuse au printemps à cause de la fonte des neiges.
  • Quand partir : entre juin et septembre.

Finlande

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • En avril 2009, une nouvelle souche de virus grippal a été identifiée après le recensement de plusieurs dizaines de cas humains, initialement attribués à la grippe porcine. Ce nouveau virus, appelé H1N1, combine des éléments génétiques de la grippe porcine, humaine et aviaire. Au 17 mai 2009, 2 cas ont été confirmés par l'OMS en Finlande (pas de décès).
  • La grippe A/H1N1 se transmet par contact interhumain (contact direct, éternuements, toux, postillons...) mais pas par la consommation de viande de porc, sous réserve qu'elle soit préparée dans des conditions d'hygiène satisfaisantes. Les symptômes de la grippe A/H1N1 sont similaires à ceux de la grippe classique (fièvre, toux, écoulement nasal, courbatures et douleurs articulaires) et la maladie peut s'avérer mortelle. Il est recommandé aux voyageurs de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon et d'éviter tout contact avec une personne souffrant de fièvre ou de toux.
  • Le centre et le nord du pays sont infestés de moustiques en été, de juin à août.
  • Des cas d'encéphalite à tiques peuvent survenir, particulièrement dans les régions boisées. Les régions les plus touchées sont situées près de Kokkola, Turku, sur les rives des lacs du sud-est du pays et sur les îles Aland et Kumlinge.
  • La Finlande recense le plus grand nombre de cas de personnes infectées par l'hantavirus de l'Union Européenne (25 000 par an).

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucun risque particulier.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Encéphalite à tiques : pour des séjours en zone rurale ou amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an).
  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 112
  • Police : 100-22
  • Ambulances : 112

CLIMAT

  • Le climat est subarctique : l'été et le printemps sont courts. Les hivers durent 5 mois dans le sud de la Finlande et 7 mois en Laponie (Nord).
  • Les températures sont agréables à partir de juin et la fraîcheur revient vers le 15 août.
  • Les écarts de températures peuvent être importants d'un jour à l'autre, même en été.
  • Dans le nord de la Finlande, il fait jour constamment pendant près de 3 mois.
  • Quand partir : de juin à mi-août.

France

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • En avril 2009, une nouvelle souche de virus grippal a été identifiée après le recensement de plusieurs dizaines de cas humains, initialement attribués à la grippe porcine. Ce nouveau virus, appelé H1N1, combine des éléments génétiques de la grippe porcine, humaine et aviaire. Au 17 mai 2009, 14 cas ont été confirmés par l'OMS en France (pas de décès).
  • La grippe A/H1N1 se transmet par contact interhumain (contact direct, éternuements, toux, postillons...) mais pas par la consommation de viande de porc, sous réserve qu'elle soit préparée dans des conditions d'hygiène satisfaisantes. Les symptômes de la grippe A/H1N1 sont similaires à ceux de la grippe classique (fièvre, toux, écoulement nasal, courbatures et douleurs articulaires) et la maladie peut s'avérer mortelle. Il est recommandé aux voyageurs de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon et d'éviter tout contact avec une personne souffrant de fièvre ou de toux.
  • Au cours du deuxième trimestre 2007, 31 cas de fièvre hémorragique avec syndrome rénal dus au virus Puumala (famille des hantavirus), ont été signalés. 18 cas avaient déjà été enregistrés au premier semestre 2007. Le quart nord-est du pays est plus exposé.
  • Des cas de légionellose sont recensés régulièrement, avec un pic lors de la période estivale.
  • En juillet 2007, des cas de cygnes morts de grippe aviaire ont été signalés dans l'est de la France. Aucune transmission à l'homme n'a été observée.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage en France.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.
  • Encéphalite à tiques : pour des séjours en zone rurale ou amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an).

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 18
  • Police : 17
  • Ambulances : 15

CLIMAT

  • La France a un climat tempéré, avec quatre régions climatiques principales.
  • A l'ouest, le climat est océanique et humide, avec un hiver doux et un été souvent frais.
  • On rencontre un climat semi-continental avec des hivers rudes et des étés chauds en Alsace, Lorraine, le long du couloir rhodanien et dans les massifs montagneux (Alpes, Pyrénées, Massif Central).
  • Dans le nord, en région parisienne et dans la région Centre, le climat est intermédiaire avec des hivers froids et des étés chauds.
  • Le sud de la France présente un climat méditerranéen avec des hivers doux et des étés torrides.
  • Quand partir : entre mai et septembre.

Grèce

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Des cas de fièvre hémorragique Crimée-Congo ont été répertoriés en 2008. Comme l'encéphalite à tiques, cette maladie se développe essentiellement dans les régions boisées.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • L'eau du robinet est potable. La qualité de l'eau est assurée dans les villes et sur le continent en général, mais en cas de doute et surtout dans les îles, se renseigner sur place.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Un certificat de vaccination antiamarile est exigé à l'entrée du pays pour les voyageurs en provenance d'une zone endémique.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut permettre d'éviter une vaccination inutile.
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Rage : pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).
  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 199
  • Police : 110
  • Ambulances : 166

CLIMAT

  • Le climat est méditerranéen, régulièrement adouci par le vent sur les côtes.
  • Les températures sont caniculaires en Grèce l'été (40° à 45°) notamment à l'intérieur du pays.
  • L'hiver est doux dans le sud de la Grèce et un peu plus rigoureux dans le nord-ouest (région montagneuse). Il pleut surtout en hiver.
  • Quand partir : mai et septembre-octobre.

Hongrie

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • La Hongrie fait partie des pays touchés par l'épizootie de grippe aviaire.
  • Quelques cas d'encéphalites à tiques ont été signalés en Hongrie, comme dans l'ensemble de l'Europe centrale (Autriche et sud de l'Allemagne incluse). La maladie de Lyme est également présente (zones rurales uniquement).
  • La rage animale existe dans ce pays mais les cas restent rares.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • L'eau du robinet est potable, aucun risque spécifique n'est à signaler.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut permettre d'éviter une vaccination inutile.
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.
  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaire (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).
  • Rage: pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).
  • Encéphalite à tiques : pour des séjours en zone rurale ou amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an).
  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 105
  • Police : 107
  • Police touristique : 438 80 80
  • Ambulances : 104 ou 311 16 66

CLIMAT

  • La Hongrie bénéficie d'un climat continental modéré.
  • Les hivers sont rigoureux et enneigés ; les étés, longs et orageux, peuvent être très chauds.
  • Il pleut beaucoup en février et mars.
  • Quand partir : mai et septembre-octobre.

Irlande

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • En avril 2009, une nouvelle souche de virus grippal a été identifiée après le recensement de plusieurs dizaines de cas humains, initialement attribués à la grippe porcine. Ce nouveau virus, appelé H1N1, combine des éléments génétiques de la grippe porcine, humaine et aviaire. Au 11 mai 2009, un cas a été confirmé par l'OMS en Irlande (pas de décès).
  • La grippe A/H1N1 se transmet par contact interhumain (contact direct, éternuements, toux, postillons...) mais pas par la consommation de viande de porc, sous réserve qu'elle soit préparée dans des conditions d'hygiène satisfaisantes. Les symptômes de la grippe A/H1N1 sont similaires à ceux de la grippe classique (fièvre, toux, écoulement nasal, courbatures et douleurs articulaires) et la maladie peut s'avérer mortelle. Il est recommandé aux voyageurs de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon et d'éviter tout contact avec une personne souffrant de fièvre ou de toux.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage en Irlande.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 999
  • Police : 999
  • Ambulances : 999

CLIMAT

  • L'Irlande présente un climat typiquement océanique, tempéré et humide, avec des pluies fréquentes.
  • Il fait doux en été et les mois d'hiver ne sont généralement pas très froids (rarement en dessous de 0°C).
  • L'hiver est la période la plus abondante en précipitations et les mois de juillet et août les plus chauds.
  • Les mois de mai et juin les plus ensoleillés.
  • Quand partir : mai à septembre.

ITALIE

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Aucun risque spécifique.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage en Italie.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 115
  • Police : 113
  • Ambulances : 118

CLIMAT

  • Le climat est continental dans le nord, avec des températures élevées en été mais basses en hiver. Le climat est méditerranéen sur les côtes. La température atteint près de 40 °C dans certaines régions

Lettonie

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Il y a un risque d’encéphalite dans les zones boisées entourant les villes d’Ogre et de Riga. De même, la maladie de Lyme est présente en zone rurale.
  • Les maladies diarrhéiques sont répandues en Lettonie.
  • La propagation rapide du sida, liée à la progression de la toxicomanie, devient une préoccupation majeure des autorités sanitaires.
  • La Lettonie connaît l’un des taux de prévalence de la tuberculose les plus importants de l’Union Européenne.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • En Lettonie, les maladies gastro-intestinales ne sont pas rares chez les touristes peu habitués aux traditions culinaires locales et peu précautionneux. Il est fortement recommandé de ne pas boire l’eau du robinet, non potable dans la plupart des quartiers de Riga et dans l’ensemble du pays. Préférer les eaux minérales en bouteilles. Eviter de manger des glaces et des sorbets, de consommer des aliments peu ou pas cuits, en particulier s’il s’agit de viande ou de poisson. Préférer dès que possible les plats servis chauds.
  • Il est recommandé d’emporter avec soi des médicaments anti-diarrhéiques et de se laver soigneusement les mains avant chaque repas.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Hépatite A : La vaccination est disponible pour les enfants à partir de l’âge d’un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d’ictère, une recherche préalable d’anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.
  • Hépatite B : La vaccination est disponible pour les enfants à partir de l’âge de deux mois.
  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : Le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Rage : Pour des séjours prolongés en situation d’isolement (pour les enfants : dès qu’ils sont en âge de marcher).
  • Encéphalite à tiques : Pour des séjours en zone rurale et les amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l’âge d’un an).
  • Pour les enfants
  • Toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d’un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l’âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 02
  • Ambulances : 03

CLIMAT

  • Le climat est continental vers l’intérieur des terres ; il est légèrement atténué sur les côtes grâce à l’influence de la mer Baltique. L’été est relativement chaud ; l’hiver est froid. La Lettonie est boueuse au printemps lors de la fonte des neiges.

Luxembourg

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Il n’y a pas de risque particulier à prendre en compte lors d’un voyage à Luxembourg.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage à Luxembourg

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 112
  • Police : 113
  • Ambulances : 112

CLIMAT

  • Le climat est continental tempéré. Les pluies sont réparties sur toute l’année ; elles sont toutefois plus abondantes en hiver. L’été est ensoleillé et les nuits fraîches. L’automne est souvent pluvieux. L’hiver est rigoureux avec de fréquentes chutes de neige ; le printemps est sec et frais.

Malte

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Il n’y a pas de risque particulier à prendre en compte lors d’un voyage à Malte.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage à Malte

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Hépatite A
  • La vaccination est disponible pour les enfants à partir de l’âge d’un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d’ictère, une recherche préalable d’anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.
  • Hépatite B
  • La vaccination est disponible pour les enfants à partir de l’âge de deux mois.
  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite
  • Le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 112
  • Police : 112
  • Ambulances : 112

CLIMAT

  • Le climat de Malte est de type méditerranéen, avec des étés secs et chauds tempérés par des brises marines, des hivers doux et ensoleillés. Si le mercure atteint 40 °C en juillet et août, il oscille autour de 15 °C au cours des mois les plus froids. La période des pluies se situe entre novembre et février, mais le volume annuel des précipitations reste faible.

Pays-Bas

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Aucun risque spécifique.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage au Pays-Bas.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 112
  • Police : 112
  • Ambulances : 112

CLIMAT

  • Le climat est de type océanique tempéré et un peu plus continental vers l’intérieur, avec des hivers modérés et des étés frais. Le temps est très changeant. Brouillards, bruines et pluies sont fréquents et les vents peuvent se montrer violents le long des côtes. Les températures moyennes varient de 2,2°C (hiver) à 16,6°C (été). La moyenne annuelle des précipitations est de 760 mm.

Pologne

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Il n’y a pas de risque particulier à prendre en compte lors d’un voyage à Pologne.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage au Pologne.

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 998
  • Police : 997
  • Ambulances : 999

CLIMAT

  • L’hiver (décembre à février) est très froid (de -5°C à -15°C) et très enneigé. Le printemps est doux et ensoleillé avec des gelées blanches mi-mai. L’été est doux avec des pluies et des orages fréquents en juillet. L’automne (septembre - octobre) est sec et ensoleillé.

Portugal

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Il n’y a pas de risque particulier à prendre en compte lors d’un voyage à Portugal.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage à Portugal

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 112
  • Police : 112
  • Ambulances : 112

CLIMAT

  • Le climat est de type méditerranéen au sud et océanique au nord. La température moyenne annuelle à l’intérieur du pays est de 13°C au nord et de 18°C au sud. Le printemps et l’été sont généralement ensoleillés, alors que l’automne et l’hiver sont pluvieux, avec du vent. En hiver, on rencontre des températures extrêmes dans la partie nord du pays (elles peuvent tomber à -12°C) tandis qu’en été, celles-ci se rencontrent au sud (elles peuvent monter jusqu’à 44°C). Les régions côtières ont un climat plus doux, les températures variant entre -2°C les matins les plus froids de l’hiver et 37°C au plus chaud de l’été.

République tchèque

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Il n’y a pas de risque particulier à prendre en compte lors d’un voyage au République Tchèque.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage à République Tchèque

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 150
  • Police : 158
  • Ambulances : 155

CLIMAT

  • La République tchèque est caractérisée par un climat continental, avec des étés chauds et des hivers froids, longs et rigoureux. Les températures oscillent entre 18 et 26°C l’été (juin à septembre) et -3 et 0°C l’hiver (octobre à mars). Ces températures peuvent varier dans les régions montagneuses où les hivers sont marqués par d’importantes chutes de neige et des pluies abondantes. Il pleut régulièrement tout au long de l’année.

Royaume-Uni

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Il n’y a pas de risque particulier à prendre en compte lors d’un voyage au Royaume-Uni.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage au Royaume-Uni

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 999
  • Police : 999
  • Ambulances : 999

CLIMAT

  • Le climat est tempéré et océanique. Il fait doux en été (les températures dépassent rarement les 32°C) et les mois d’hiver ne sont généralement pas très froids, avec des températures rarement inférieures à -10°C. Les précipitations moyennes annuelles sont supérieures à 1 000 mm. La façade occidentale, exposée aux vents océaniques, est beaucoup plus arrosée que l’est. Les précipitations moyennes varient de 5 000 mm dans l’ouest des Highlands, en Écosse et au pays de Galles, à moins de 500 mm dans certaines parties de East Anglia. Novembre, décembre et janvier sont les mois où l’ensoleillement est au plus bas.

Slovaquie

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Les tiques peuvent transmettre la maladie de Lyme et l’encéphalite à tiques ; être particulièrement vigilant dans les zones boisées. L’encéphalite à tiques est une infection du système nerveux central qui peut entraîner des séquelles neuropsychiatriques de longue durée, voire permanentes (10 à 20 % des patients). La maladie de Lyme est une infection qui engendre une éruption cutanée caractéristique, de la fièvre et des douleurs articulaires. Cette maladie peut entraîner des manifestations neurologiques graves (paralysie faciale).
  • Le pays a été touché par l’épizootie de grippe aviaire. Néanmoins, aucun cas de transmission à l’homme n’a été observé.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage au Slovaquie

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 150
  • Police : 158
  • Ambulances : 155

CLIMAT

  • La Slovaquie connaît un climat continental. Les régions les plus chaudes et sèches se trouvent dans les plaines de sud et de l’est. Le mois le plus froid est janvier (-2°C en moyenne), les plus chauds sont juillet et août (21°C en moyenne). De mai à septembre, malgré quelques grosses averses orageuses, le soleil est au rendez-vous.

Slovénie

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Les tiques peuvent transmettre la maladie de Lyme et l’encéphalite à tiques ; il convient d’être particulièrement vigilant dans les zones boisées. L’encéphalite à tiques est une infection du système nerveux central qui peut entraîner des séquelles neuropsychiatriques de longue durée, voire permanentes (10 à 20 % des patients). La maladie de Lyme est une infection qui engendre une éruption cutanée caractéristique, de la fièvre et des douleurs articulaires. Cette maladie peut entraîner des manifestations neurologiques graves (paralysie faciale).
  • Le pays a été touché par l’épizootie de grippe aviaire. Néanmoins, aucun cas de transmission à l’homme n’a été observé.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage au Slovanie

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 112
  • Police : 112/113
  • Ambulances : 112

CLIMAT

  • On rencontre trois types de climats en Slovénie : alpin (au nord), continental (à l’est) et méditerranéen (à l’ouest et au sud). Les températures varient beaucoup au cours de l’année. A Ljubljana, la température peut passer de - 15°C en hiver à plus de 35°C en été. Les précipitations ont un maximum en octobre, et un minimum en mars.

Suède

PRINCIPAUX RISQUES SANITAIRES

  • Le pays a été touché par l’épizootie de grippe aviaire. Néanmoins, aucun cas de transmission à l’homme n’a été observé.
  • Chaque été, des cas d’encéphalite à tiques sont recensés en Suède. Le risque est plus important en zone rurale et dans les bois.

SECURITE ALIMENTAIRE

  • Aucune recommandation n'est à suivre lors d'un voyage au Suède

VACCINATIONS ET MEDICAMENTS

  • Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays

Systématiquement :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).
  • Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

En fonction de la durée et des modalités de séjour :

  • Pour les enfants, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

NUMEROS D'URGENCE

  • Pompiers : 112
  • Police : 112
  • Ambulances : 112

CLIMAT

  • En dépit de sa position très nordique, la Suède bénéficie d’un climat relativement tempéré, qui varie selon les régions. Les étés peuvent être très chauds mais raccourcissent en allant vers le nord ; les hivers peuvent être très froids, en particulier dans le nord. Il est possible de voir le soleil de minuit entre mi-mai et mi-juin, lorsque l’on se trouve au-delà du cercle polaire.